Faire un don

Radon

Le radon est un gaz radioactif d’origine naturelle qui provient de la désintégration de l’uranium présent dans la croûte terrestre. On le retrouve partout à la surface du globe. Nous sommes donc quotidiennement exposés à celui-ci de manière non uniforme. Le radon est inodore, incolore et sans saveur. Il est impossible de le détecter par les sens.

Commandez votre dosimètre

 

Sous forme de gaz, le radon peut être inhalé et présenter un risque pour la santé. À l’extérieur, il ne présente aucun danger, car il se dilue rapidement dans l’air ambiant. Par contre, lorsqu’il pénètre dans les habitations, il peut s’accumuler et atteindre des concentrations élevées.

À long terme, le seul risque connu lors d’une exposition à des concentrations élevées est de développer un cancer du poumon. Ce risque dépend de 3 facteurs :

  • La concentration de radon
  • La durée d’exposition
  • Les habitudes liées au tabac

Le gaz radon et ses descendants solides présents dans l’air peuvent être emprisonnés dans les poumons où ils se désintègrent et émettent des « particules alpha ». Les particules alpha libèrent une énergie qui est absorbée par le tissu pulmonaire et endommage celui-ci. Lorsque les cellules pulmonaires sont endommagées, elles risquent de former un cancer au moment de leur reproduction. On estime qu’au Canada, 16 % des décès par cancer du poumon seraient associés à l’exposition au radon. Elle constitue la 2ecause de cancer du poumon après le tabagisme.

L’EXPOSITION AU RADON CHEZ UN  FUMEUR AUGMENTE BEAUCOUP LE RISQUE DE DÉVELOPPER UN CANCER DU POUMON

Concentration moyenne de radon Bq/m3 Risque de développer un cancer du poumon à long terme
Fumeurs Non-fumeurs
800 30% 5%
200 17% 2%
Air extérieur 12% 1%

Sur une longue période, l’exposition simultanée à la fumée du tabac (incluant fumée secondaire) et à des niveaux élevés de radon multiplie le risque de développer un cancer du poumon. Il est donc recommandé aux fumeurs et à la population en général de mesurer la concentration de radon dans leur domicile afin de protéger leur santé et celle de leurs proches.

Voies d’infiltration

Une récente étude menée par Santé Canada dans 15 000 maisons à travers le pays démontre qu’une maison sur dix au Québec présente un problème de radon, c’est-à-dire une concentration supérieure à 200 Becquerels par mètre cube. Il n’existe pas de régions sans risque pour le radon. Les grandes villes ne sont pas à l’abri du radon.

En effet, 6.9% des maisons de Montréal, 8.8 % des maisons de la région de Québec et 12.1% des maisons de la région de Laval testées ont présenté un problème de radon.

Votre voisin a mesuré une faible concentration de radon chez lui et vous croyez qu’il en est même chez vous? Détrompez-vous; il n’est pas rare de voir une maison présenter une concentration élevée de radon alors que la maison voisine présente une concentration très basse.

Que votre maison soit neuve ou vieille, le radon a tendance à s’accumuler dans les pièces les plus basses et les moins ventilées des habitations – au sous-sol par exemple – où il peut atteindre des concentrations élevées.

Le gaz peut s’infiltrer dans une maison par différents endroits :

  • les fissures des murs de fondation;
  • entre les dalles de plancher;
  • les planchers en terre battue;
  • les joints de construction;
  • les ouvertures autour des conduits d’évacuation (ex. : raccords de tuyauterie);
  • les écarts autour des tuyaux de branchement et les montants de support;
  • les vides sanitaires, les siphons de sol et les puisards.

Pages de image infiltration

Le radon peut s’infiltrer n’importe où dès qu’il y a une ouverture entre le sol et la maison, que ce soit autour ou en dessous de la maison. Il peut s’infiltrer même si vous avez un vide sanitaire, même si vous n’avez pas de sous-sol ou que votre maison est construite au niveau du sol.

La seule façon de savoir si vous avez un problème de radon dans votre maison est d’en mesurer la concentration à l’aide d’un appareil simple et prévu à cet effet.

Pour plus de détails, consultez l’étude pancanadienne du radon dans les résidences : http://www.hc-sc.gc.ca/ewh-semt/radiation/radon/survey-sondage-fra.php.

Mesurez

La seule façon de savoir si vous avez un problème de radon dans votre maison est d’en mesurer la concentration dans l’air. On retrouve sur le marché des appareils de mesure appelés « dosimètre ». Ce test est simple à faire, sans danger et relativement peu coûteux.

Les concentrations de radon peuvent fluctuer considérablement au cours d’une même journée et, encore plus, d’une saison à l’autre. Elles sont généralement plus élevées en hiver. Par conséquent, Santé Canada recommande une période de test d’au moins trois mois pour les habitations, idéalement entre octobre et avril, afin d’avoir une mesure représentative des fluctuations du radon. Le détecteur de radon doit rester en place pour un minimum de 3 mois et peut être laissé jusqu’à 12 mois.

Le radon a tendance à s’accumuler dans les pièces et sur les étages inférieurs de la maison. L’appareil mesurant le radon devrait être placé dans un espace occupé par une personne plus de quatre heures par jour, au plus bas niveau de la maison. Par exemple : un salon au rez-de-chaussée ou une chambre au sous-sol.

Attention, vous ne pouvez pas vous fier au résultat de la maison voisine ni à la moyenne du quartier, car chaque maison est unique dans sa construction.

Où effectuer le test?

Placez le dosimètre dans une aire normalement occupée du plus bas niveau de la maison :

  • Si le sous-sol comporte des pièces finies telles une chambre à coucher, une salle de jeu ou une salle familiale, placer l’appareil dans l’aire occupée plus de quatre heures chaque jour;
  • Si le sous-sol ne dispose pas d’aire de travail, de jeu ou de repos, effectuer le test au rez-de-chaussée.

Une fois la durée de mesure écoulée, le détecteur doit être expédié au fournisseur ou laboratoire affilié, qui le traitera afin d’évaluer la concentration de radon

Corrigez

La directive canadienne sur le radon dans l’air intérieur est de 200 becquerels par mètre cube d’air (Bq/m3). Au-dessus de ce résultat, il est recommandé d’intervenir pour réduire son exposition au radon au plus bas niveau qu’on puisse raisonnablement atteindre. Le radon présentant un risque à long terme, le délai d’action recommandé dépendra de la concentration mesurée :

Concentration de radon en Bq/m3

Quand réparer ?

Plus de 600 Corrigez en moins d’un an
Entre 200 et 600 Corrigez en moins de 2 ans
Moins de 200 Même si le risque pour la santé est faible, il n’y a pas de niveau considéré sans risque. C’est à chaque propriétaire de décider du niveau d’exposition qu’il est prêt à accepter.

 Comment corriger un problème de radon?

Les options d’atténuation peuvent se classer en deux catégories :

  1. Celles qui visent à neutraliser l’infiltration dans l’espace habitable;
  2. Celles qui visent à diluer le radon déjà infiltré dans l’espace habitable.

Selon le type de construction de votre maison, certaines méthodes de mitigation peuvent s’avérer nécessaires. Une seule méthode peut être suffisante. Parfois, plusieurs méthodes doivent être combinées afin de régler la problématique d’infiltration. Chaque maison étant unique, elle devrait être visitée par un entrepreneur qualifié qui vous proposera une ou des techniques d’atténuation. Dans la plupart des cas, ces mesures sont simples, par exemple :

  • Dépressuriser le sol sous la maison (aspirer les gaz) en installant un petit ventilateur qui aspirera le radon vers l’extérieur. Cette technique efficace est la plus couramment utilisée.
  • Augmenter la ventilation mécanique et s’assurer que le système de ventilation est bien équilibré.
  • Sceller toutes les fissures et les ouvertures dans les murs et les planchers de fondation et autour des tuyaux et des drains.
  • Veiller à ce qu’il y ait toujours de l’eau dans le drain du sol.

 Dans la plupart des cas, les travaux d’atténuation du radon sont relativement peu onéreux. Ils peuvent coûter entre 800 $ et 3 000 $.

Il est recommandé que l’entrepreneur effectue une mesure à court terme une fois le système mis en marche pour démontrer qu’il fonctionne de façon efficace. Le test devrait débuter au moins 24 heures après avoir commencé la ventilation pour permettre au système d’éliminer le radon dans la maison. La concentration moyenne de radon donnera alors une bonne indication de la performance du système. L’interprétation des résultats sera plus facile si l’emplacement des mesures est le même que celui précédant l’adoption des mesures d’atténuation. La durée du test peut varier de 2 à 7 jours.Si les concentrations sont supérieures à 200 Bq/m3, le système ne fonctionne pas tel que prévu et des mesures correctives supplémentaires devront probablement être adoptées.

Choisir son entrepreneur

Soyez vigilant lors du choix de votre entrepreneur. Assurez-vous que l’entrepreneur choisi soit certifié en bonne et due forme. Vérifiez la date inscrite sur sa certification, qui doit être renouvelé aux 2 ans, et s’il utilise des techniques d’atténuation appropriées pour votre maison.

À l’heure actuelle, Santé Canada reconnaît uniquement les programmes de certification offerts par le Programme national de compétence sur le radon au Canada (PNCR-C).  Pour maintenir sa certification, l’entrepreneur doit suivre une formation continue. Consultez la liste des entrepreneurs certifiés sur le site Internet du PNCR-C pour vous assurer de leur conformité envers la certification.

Questions pour bien choisir l’entrepreneur :

  • Avez-vous demandé à voir la preuve de sa certification du PNCR-C?
  • Avez-vous demandé au moins 3 soumissions?
  • Avez-vous exigé des références?
  • Avez-vous vérifié les références?
  • Êtes-vous certain que l’entrepreneur n’a aucun recours juridique contre lui? Pour le savoir, contactez l’Office de la protection du consommateur.
  • L’entrepreneur est-il membre de CAA-Québec? Il faut s’assurer qu’il n’a aucune plainte portée contre lui.
  • Avez-vous exigé une garantie écrite d’atteinte de résultat? Vous y avez droit! Vous a-t-on expliqué les détails de cette garantie?
  • Vous avez déjà fait une mesure de radon de 3 mois dans votre résidence et votre entrepreneur désire vous faire mesurer à nouveau? C’est inutile. Votre test demeure valable.

Si vous êtes insatisfait de votre entrepreneur certifié PNCR-C, il est important de le notifier par écrit à PNCR-C.

Il est important de savoir qu’aucune compagnie commerciale n’a l’autorisation d’utiliser le
logo de L’Association pulmonaire du Québec pour vendre ses produits. L’Association ne recommande et n’endosse aucune compagnie.

  • Campagne Villes et Municipalité contre le radon

  • Entreprises certifiées

  • Achat d’une maison

  • Construction d’une maison

  • Radon dans l’eau