Faire un don

Herbe à poux

L’herbe à poux est une plante vivace et envahissante qui gagne du terrain chaque année et qui fait la vie dure à près d’un million Québécois(es) à l’approche ou au cours de la saison estivale. Environ 13% de la population québécoise est affectée par la rhinite allergique majoritaire causée par cette plante.

En effet, la prévalence des symptômes d’allergies saisonnière est directement influencée par la quantité d’herbe à poux sur un territoire donné. Il existe pourtant des moyens très efficaces pour contrôler cette plante, le plus simple étant de l’arracher. Pour se faire, il est important d’apprendre à identifier cette mauvaise herbe puisqu’une fois démasquée, il ne restera plus qu’à l’arracher.

L’Ambrosia, dont le nom latin est Ambrosia artemisiifolia et mieux connue sous le nom d’herbe à poux, est responsable d’environ 75 % des allergies reliées aux pollens. En 2005, les coûts de santé associés à l’herbe à poux ont été évalués entre 157 et 240 millions de dollars au Québec. De tous les aéroallergènes saisonniers connus dans la province, le pollen de l’herbe à poux est le plus préoccupant.

  • Identifier

  • Différencier herbe à poux et herbe à puce

  • Contrôler et prévenir

  • Distribution géographique de l’herbe à poux au Québec