Faire un don

Tuberculose

Dans les années 40, la tuberculose était considérée comme une maladie mortelle où l'on comptait plus de 7 000 cas par année au Canada. Aujourd'hui, on dénombre environ 2 000 cas par année au Canada dont 400 au Québec. À l'échelle mondiale, on estime que près du tiers de la population est infectée de la bactérie. Actuellement, le Canada affiche l'un des plus faibles taux de tuberculose dans le monde, et ce, grâce à la lutte contre cette maladie, à de nouveaux médicaments, aux mesures de santé publique, à l'éducation et à l'amélioration des conditions de vie de la population.

Tuberculose-maladie (active)

Les personnes atteintes de tuberculose-maladie (active) sont potentiellement contagieuses et peuvent propager tout en parlant, en toussant ou en éternuant des bacilles infectieux qui se répandent dans l’air ambiant, sous forme de gouttelettes. Il est à noter que seulement les individus atteints de tuberculose pulmonaire sont considérés comme contagieux. Lorsque infecté, le bacille se multiplie à l’intérieur de l’organisme pour éventuellement donner les symptômes classiques de la TB.

Tuberculose-infection (latente)

Un faible pourcentage de personnes vivant près de la personne atteinte de tuberculose-maladie (active) inhaleront ces gouttelettes en suspension dans l’air, et deviendront alors atteintes de la tuberculose-infection sous forme latente. Seulement 10 % des personnes infectées par le bacille tuberculeux développeront la tuberculose-maladie (active) dans le courant de leur vie.

Les personnes porteuses de la tuberculose-infection (latente) ne sont pas contagieuses et n’ont aucun symptôme. Elles ne sont pas dangereuses pour elles-mêmes ou encore pour les autres car elles ne sont pas malades et ne sont pas contagieuses. Il existe un traitement préventif qui peut diminuer de façon significative le risque que l’infection latente se développe en maladie.

Cause

La tuberculose est une maladie contagieuse, causée par la bactérie Mycobacterium tuberculosis aussi appelée le bacille de Koch. Ce bacille tuberculeux se loge le plus souvent dans les poumons créant ainsi des cavités qui détruisent le tissu pulmonaire. Il peut également se loger dans différentes parties de l’organisme comme les ganglions, les reins, la peau, les os et l’appareil de reproduction. La contamination par le bacille tuberculeux se produit principalement par l’intermédiaire des voies respiratoires (transmission aérienne).

Personnes à risque

Toute personne ayant un contact prolongé avec une personne atteinte de tuberculose-maladie (active) est à risque d’être infectée par le bacille tuberculeux.

Si infectées, les personnes atteintes du VIH/SIDA sont plus à risque de développer une tuberculose-maladie (active). Celles qui vivent dans les milieux sociaux défavorisés avec de mauvaises conditions d’hygiène sont également plus exposées à la maladie.

Signes et symptômes

Les personnes touchées par la tuberculose présenteront un ou plusieurs symptômes persistants, qui peuvent parfois être confondus avec d’autres maladies :

  • Toux de plus de trois semaines
  • Fièvre
  • Perte d’énergie
  • Perte de poids
  • Sueurs nocturnes
  • Douleur dans la poitrine
  • Diminution de l’appétit
  • Sang dans les crachats

Une personne qui tousse pendant plusieurs semaines sans raisons apparentes tels rhume/grippe/allergie/asthme ou qui présente une fatigue inhabituelle se doit de consulter un médecin.

Diagnostic

Le médecin posera son diagnostic suite à l’histoire médicale de la personne, l’évaluation de sa santé globale, l’évaluation des symptômes et leur date d’apparition, une radiographie pulmonaire et des examens de laboratoire dans lesquels on recherche la présence du bacille de Koch (BK) dans les expectorations .

Le test cutané à la tuberculine selon la méthode de Mantoux avec l’injection d’un produit nommé PPD sert au dépistage de la tuberculose.

Traitement

Depuis l’arrivée des antibiotiques efficaces contre la tuberculose, son évolution et son pronostic se sont beaucoup améliorés. Le but du traitement est l’élimination complète des bacilles.

Le traitement de la tuberculose-maladie (active) s’étend sur six mois et comprend en général la prise de quatre antibiotiques :

  • INH=Isoniazid
  • RIF=Rifampin
  • PZA=Pyrazinamide
  • EMB=Ethambutol

En prenant les médicaments tels que prescrits par le médecin, la tuberculose deviendra rapidement non contagieuse et la personne sera complètement guérie à la fin du traitement. Il est très important que la personne atteinte de tuberculose poursuive le traitement au complet : qu’elle suive la combinaison de tous ses médicaments, qu’elle les prenne tels que prescrits, qu’elle se présente aux rendez-vous médicaux fixés et qu’elle suive les examens de contrôle afin de poursuivre et de s’assurer qu’elle est en bonne voie de guérison.

Sans la collaboration du patient, les meilleurs médicaments restent inefficaces et le risque que la maladie évolue vers un stade plus sévère est inévitable. De plus, une mauvaise adhésion au traitement augmente les risques de contagion.

Aviser le médecin rapidement si vous éprouvez une difficulté lors de la prise d’un médicament.

La personne atteinte de la tuberculose-infection (latente) reçoit un traitement afin de prévenir le développement de la maladie. L’isoniazide (INH) est le médicament privilégié, il doit être pris tous les jours pour une durée de 6 à 12 mois. Le traitement préventif vise à tuer les microbes emprisonnés qui ne détériorent pas encore la santé mais pourraient se libérer quelques années plus tard et devenir actifs.

La tuberculose est une maladie traitable et guérissable si le patient suit de façon méthodique les conseils donnés par l’équipe des professionnels de la santé.

À noter, l’Institut Thoracique de Montréal est un établissement de santé spécialisé en santé respiratoire dont la tuberculose.

  • Vaccination

Saviez-vous que

L’Association pulmonaire du Québec offre des services directs à la population. Pour en savoir davantage, visitez notre section RESSOURCES PATIENTS